Les detecteurs

Un détecteur est un dispositif capable de détecter un changement d’état physique, magnétique ou thermique.  On distingue deux types de détecteurs. Les détecteurs périmétriques et détecteurs volumétriques.

Détecteurs périmétriques:

Détecteur d’ouverture de porte ou de fenêtre : Protège le périmètre de la maison en signalant l’ouverture de ses accès (porte et fenêtres). Posé en saillie, il est constitué d’une partie métallique collée au seuil de la porte (partie fixe) et d’un aimant fixé sur la partie mobile de la porte ou de la fenêtre. Lors de l’ouverture de la porte ou de la fenêtre, le détecteur d’ouverture réagit au champ magnétique induit par l’éloignement de ces deux éléments.

Barrière infrarouge : Permet de protéger le périmètre intérieur ou extérieur de la maison ou les contours d’une propriété. Le système détecte le passage d’un individu par la coupure du faisceau infrarouge. Ce systéme est très peu utilisé du fait de complexité et du coût de son installation.

Détecteurs Volumétriques: 

Détecteur de présence ou détecteurs de mouvements : Détecte la présence d’un individu dans un espace donné. Les détecteurs de présence fonctionnent généralement selon deux technologies :

  • Détecteurs PIR : détectent la présence à travers le spectre de chaleur. En effet ces détecteur sont capable de déceler tout mouvement de corps chaud (ex : corps humain) émettant un rayonnement infrarouge.
  • Détecteurs à ondes hyperfréquences : Ces détecteurs fonctionnent sur le principe d’un radar. Ils émettent un rayonnement électro-magnétique hyperfréquence et analysent les variations du signal reçu.

Les détecteurs de présence ou détecteurs de mouvements peuvent aussi avoir une fonction en domotique en les configurant pour allumer une lumière ou déclencher un scénario lors de la détection d’une personne.

Pour une sécurité optimale, l’idéal serait de combiner des systémes de détection péri métriques et volumétriques. L‘objectif étant de détecter le maximum d’événements suspects tout en limitant les alertes intempestives.

Brevet Apple sur la domotique : du NFC pour maison connectée

Brevet Apple sur la domotique : du NFC pour maison connectée

Apple s’intéresse de plus en plus à la domotique.
L’iPhone est en effet un smartphone parfait en guide de télécommande domotique. Voici un brevet qui nous en donne la preuve.

Domotique

Domotique Apple : l’avenir de l’iPhone ?

Apple prépare en effet le terrain concernant la domotique. Ce brevet nous renseigne un peu plus sur la direction que compte prendre la firme à ce sujet et entend bien transformer l’iPhone en véritable télécommande domotique pour la maison. C’est d’ailleurs déjà un peu le cas avec les ampoules Philips HUE qui peuvent être contrôlées par l’iPhone.

L’iPhone peut déjà transmettre des informations via le réseau 3G, le Wifi et le bluetooth. L’intégration probablement d’une d’une puce NFC dans le futur iPhone pourrait accélérer les interactions avec le monde de la domotique : caméra ip connecté, alarme connectée, interrupteur, connecteur…

Du paiement sans contact à la maison pilotée par l’iPhone, il est déjà possible de commander sa Freebox avec des applications de télécommande ou d’enregistrement. Ce n’est qu’un premier pas franchi par les développeurs mais Apple devrait ouvrir l’utilisation de son assistant vocal Siri pour réaliser ces choses à la voix.

Dans ce brevet de domotique Apple, l’iPhone détecte les périphériques grâce à des puces NFC qui entrent en contact et permettent alors le lancement automatique de l’application adéquate afin d’en prendre le contrôle. Ce système automatisé permettrait alors à l’iPhone d’afficher les boutons adéquats selon la situation. Un système de QR Code a été pensé afin de faire détecter à l’iPhone les appareils compatibles.

Ce brevet détaille toutes ces interactions en une centaine de pages et il n’est pas uniquement question de puces NFC. En effet, afin de rendre l’iPhone compatible plus largement avec la domotique, Apple a bien conscience qu’il faut intégrer une communication domotique en Wifi ou Bluetooth. On ne sait pas encore vers quels standards la domotique compte se tourner demain et meixu vaut prévoir large en terme de protocole de connectivité.

Si l’iPhone 7 était attendu avec l’intégration d’une puce NFC, Apple n’a pas jugé opportun de l’intégrer dans ce modèle mais son application PassBook montre bien que la firme se prépare à cette interaction, du moins, concernant les paiements et cartes de fidélité. L’annonce récente des ampoules Philips HUE montre tout de même qu’Apple commence à proposer des fonctionnalités domotiques pour l’iPhone et ce n’est certainement que le début d’une grande lignée de compatibilité.

Télévision Domotique signée Apple ?

N’oublions pas également qu’Apple devrait dévoiler une télévision connectée et que pour percer dans ce marché, il faudra réellement apporter une innovation majeure et ne pas simplement se contenter d’intégrer Apple TV à un écran. Il ne serait alors pas étonnant que la TV Apple soit le centre d’une installation domotique et que l’iPhone ou l’iPad en soient les télécommandes, notamment avec la possibilité de contrôler son installation domotique à la voix avec l’assistant vocal Siri.

Imaginez que l’Apple TV intègre le centre domotique de la maison et qu’Apple propose toute une liste d’accessoires à associer à son habitation ! Les différents éléments pourraient communiquer par le courant électrique de la maison, tels que les box peuvent aujourd’hui le faire avec le CPL (courant porteur de ligne). Ainsi, le fait de relier l’Apple TV à la prise de courant rendrait immédiatement toute la maison compatible avec la domotique. Il suffirait de brancher les différents éléments sur la prise de courant via un boitier de réception du signal, made in Apple.

En tout cas, Apple a toutes les cartes en main pour proposer une solution d’intégration domotique dans l’ensemble de ses périphériques informatiques. Si une firme aussi grande et influente qu’Apple compte dévoiler un système domotique, le secteur devrait alors logiquement exploser au niveau des demandes et des équipements dans les foyers. Toutefois, si un géant de l’informatique devait réussir dans le monde de la domotique, ne serait-ce pas une menace pour les acteurs déjà en place et en peine de visibilité pour le grand public ?

Allier alarme maison sans fil et domotique

L’alarme maison sans fil

L’alarme maison sans fil compte parmi les systèmes de sécurité les plus performants sur le marché. Sa facilité d’ installation et d’utilisation rend l’alarme maison sans fil un choix privilégié pour ses utilisateurs. Vous pouvez installer l’alarme maison sans fil à n’importe quel endroit de votre maison, son installation peut vous éviter les encombrements des câbles qui gênent quelques fois le regard. L’alarme sans fil donne plutôt plus d’esthétique à la maison. Facile à installer, vous pouvez faire vous-même l’installation d’une alarme maison sans fil, mais il faudra prendre quelque précaution pour qu’elle soit bien efficace. Vérifiez bien que tous les détecteurs sont bien placés et peuvent communiquer en permanent avec la centrale d’alarme. En cas de déménagement, le démontage d’une alarme sans fil est plus facile que son installation.Une maison disposée d’un système d’alarme sans fil est toujours une maison bien protégée, si vous êtes chez vous ou à l’extérieur, vous pouvez avoir en permanence l’assurance de la sécurité, et être prévenu si quelque chose pouvait se passer dans la maison ou ses alentours. Une alarme maison sans fil de base est composé d’une centrale d’alarme, des détecteurs (détecteur de mouvement, détecteur d’incendie, détecteur d’ouverture), d’une télécommande ou encore d’un clavier et d’une sirène. L’avantage de l’alarme maison sans fil est qu’elle est flexible et qu’on peut très bien allier alarme maison et domotique.

L’alarme maison domotique

L’alarme maison domotique est une alarme qui permet l’automatisation d’un ensemble de tâches dans une maison. Elle se réalise grâce à des techniques d’informatiques et de télécommunications. Elle est commandée par une centrale. Tous les matériels se relient à cette centrale. L’alarme domotique constitue par conséquent un petit réseau interne qui se gère seulement par des simples logiciels installés dans la centrale. Les tâches à automatiser sont nombreuses notamment le pilotage des systèmes électro-domestiques : ouverture et fermeture des volets roulants ou des portes ; commande des lumières, des détecteurs (activation ou désactivation), des cafetières ou théières (mise en marche), de la télévision (marche et arrêt) et bien d’autres encore. L’alarme maison domotique assure les fonctions basiques d’une alarme. Toutefois, en plus, elle améliore la vie au quotidien de son utilisateur grâce à ses diverses automatisations. Elle apporte une sécurité plus importante que celle des autres systèmes. En effet, le nombre de capteurs qu’elle utilise est illimité. L’alarme domotique offre une protection continue. Elle est compatible avec les autres alarmes telles que les alarmes incendies, les alarmes anti-intrusions ou encore les alarmes à gaz. Le paramétrage ou le fonctionnement de l’alarme domotique est réalisé par l’usager lui-même. A cet effet, il établit des scénarios avant l’utilisation de l’alarme. L’alarme domotique enregistre, programme et lance automatiquement ces scénarios. Ces derniers précisent l’heure exacte quand l’action doit déclencher, sa nature et l’appareil concerné. En ce qui concerne son installation, les scénarios sont établis par le propriétaire, mais sa mise en place doit faire l’objet d’une intervention d’un professionnel afin que toutes les options de l’alarme fonctionnent correctement.

THWR800 Remplacement des piles

Cela fait maintenant 2 ans que j’utilise une sonde de température THWR800 et voilà que les piles sont mortes.

Nous allons voir avec ce tuto comment remplacer les piles.

Avant tout voici une présentation du THWR800.

Sonde thermo piscine THWR800 Oregon Scientific pour Station météo pro, Fabricant de portail Paris , ainsi pose de motorisation et capteur pour portail.

La température visible dans l´eau comme dans la maison !

Sonde émettrice spéciale piscine utilisable seule ou en complément des stations météo Professionnelles d’Oregon Scientific (WMR80/ WMR86 / WMR88 / WMR100 / WMR180 / WMR200).

Caractéristiques du THWR800

Compatible avec tout les modèles de Zibase
Sonde sans fil avec écran LCD
Système de flottaison stable
Boîtier résistant aux UV
Plage de mesure : -20°C à +80°C
3 canaux
Transfert de données :
Canal 1 : Environ toutes les 53 secondes
Canal 2 : Environ toutes les 59 secondes
Canal 3 : Environ toutes les 61 secondes
Fréquence de transmission : 433 Mhz
Distance de transmission : 100 m
Indicateur de piles faibles
Protocole 3.0
Résolution de la température : 0,1°C
Alimentation : 2x Piles AA 1,5 V

Attention avant d’ouvrir votre sonde il faut vous assurer qu’elle est bien sèche.

Sur le coté de la sonde vous avez un dessins de cadenas pour vous indiquer la position ouverte ou fermé de la sonde.

Faites pivoté la tête jusqu’à ce que le triangle soit en face du cadenas ouvert puis levé la tête de la sonde.

Maintenant que la sonde est ouverte il faut ouvrir le compartiment à piles.

Mettez les nouvelles piles (je vous conseille de mettre de très bonne piles) pour éviter d’ouvrir votre sonde trop souvent. Fermez le compartiment à piles. (attention respectez le sens de montage des piles qui est indiqué sur le couvercle du compartiment à piles)

Puis de refermer votre sonde, mais attention l’intérieur de la sonde doit être parfaitement sèche avant de la fermer. Sinon l’électronique et les parties métallique de la sonde vont s’oxyder. Pour éviter ce problème je passe un coup de sèche cheveux dans la sonde en position chaud pour être sur qu’elle est bien sèche, puis en position froid pour éviter de la fermer avec de l’air chaude à l’intérieur qui en se rétractant risque de faire entrer de l’humidité dans la sonde.

Pour la fermeture c’est simple il suffit de mettre le triangle en face du cadenas fermé.

Voilà votre sonde est maintenant prête pour fonctionner pendant 1 à 2 années (pour avoir une durée de pile optimale vous pouvez vous mettre en position de canal 3, ce qui limite l’envoi de la température à un intervalle d’environ 61 secondes)

Merci à la Société PICARD

Sélection d’un artisan professionnel : 7 façons de faire le bon choix

Sélection d’un artisan professionnel : 7 façons de faire le bon choix

Garant de la rénovation électrique conforme aux normes en vigueur, l’artisan électricien possède toutes les qualifications pour mettre en œuvre un réseau électrique et pour effectuer d’éventuel dépannage. En fonction des appareils dont vous disposez, il fera une installation électrique adaptée à vos besoins. C’est le seul professionnel qui saura vous donner des conseils adéquats pour l’installation, la réparation et l’entretien de vos équipements électriques. Toutefois, trouver un bon artisan électricien n’est pas toujours une évidence. Comment faire alors le choix du professionnel électricien ? Nous vous proposons dans cet article, les différents critères à prendre en compte pour choisir un artisan électricien.

Définir le besoin

Choisir un bon artisan électricien revient à effectuer des démarches de sélection pointues. Pour commencer, il faut d’abord définir les raisons qui pourraient motiver l’intervention de ce professionnel de l’électricité. Que ce soit pour un diagnostic complet de l’installation électrique existante ou une nouvelle installation du système électrique, vous devez forcément définir en amont les bonnes raisons inhérentes à la sélection de ce professionnel. 

Se renseigner auprès de votre entourage

Si vous n’êtes pas au courant, sachez d’ores et déjà que vos proches sont une source fiable d’informations. C’est le moment de prendre leurs avis sur l’expérience de leurs électriciens professionnels. Ils seront à même de vous recommander certains ou dans le cas contraire, vous orienter pour trouver celui qui est capable de répondre à vos besoins.  

Prendre connaissance des références et expériences professionnelles

Même si éventuellement vous avez des recommandations, il est conseillé de prendre la peine de vérifier les fondamentaux de ce dernier. Autrement dit, vous devez vous assurer que l’artisan électricien dispose d’un niveau d’expertise important avec des références professionnelles pertinentes. Ces précautions sont nécessaires dans le sens où certains artisans n’ont aucune habileté à réparer certains types d’installations électriques.

Se renseigner sur les qualifications du professionnel

À cette étape, il convient de demander le diplôme de qualification et les preuves d’expérience qui attestent qu’il est en mesure de répondre à vos besoins. Vous devez également vous assurer qu’il est inscrit au répertoire des métiers professionnels. Aussi, cherchez à savoir s’il fait partie de l’organisme Qualifelec. C’est toujours utile d’avoir une telle information sur le professionnel électricien que vous comptez engager pour la réalisation de vos travaux importants.    

Insister sur les garanties et assurances

Avant le démarrage des travaux, vous devez vous assurer que l’artisan électricien dispose d’une garantie d’exécution et qu’il a souscrit normalement à des polices d’assurance. C’est important, car c’est une solution qui permet de prévenir et de protéger les éventuels accidents ou désaccords. Il s’agit notamment des garanties et assurances décennales, biennales, des dommages d’ouvrage et bien d’autres aspects liés à une mauvaise exécution des travaux.

Demander et comparer le devis des prestataires

Seul le devis pourra vous permettre d’avoir de façon détaillée les tarifs des travaux à exécuter. Grâce à ce document, vous aurez toutes les informations nécessaires pouvant vous permettre d’avoir une idée globale de tout ce qui se fera. Il est souvent conseillé de comparer plusieurs devis de deux ou plusieurs prestataires afin de choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget.  

Vérifier s’il utilise un matériel certifié dans le respect des normes en vigueur

Pour une meilleure intervention, un bon artisan électricien doit utiliser un matériel conforme à la réglementation française. Veillez à cet aspect de l’intervention pratique du professionnel électricien permet de s’auto-confirmer de la pertinence de son choix. 

LA DOMOTIQUE X10

Le protocole domotique X10 utilise les courants porteurs. Il s’agit concrètement d’un signal informatif de faible puissance et de fréquence 120 KHz envoyé a chaque passage à zero du signal du secteur et superposé à ce dernier. Aucun travaux ne sont nécessaires puisqu’il utilise le réseau électrique existant de votre logement.

La trame du signal domotique X10 est structurée avec une partie adresse et une partie commande envoyée à tous les récepteurs X10 en même temps. Seuls les récepteurs X10correctement adressés exécutent les ordres donnés. Les différents ordres envoyés peuvent être :

  • des ordres de type marche ou arrêt ;
  • des ordres de type variation de courant (var et dim);
  • des valeurs de températures issues de capteurs;
  • Des remontées de capteurs ou détecteurs de type détecteur de présence volumétriques, détecteur d’incendie, détecteurs d’ouverture de portes ou fenetres…

Le signal  X10 est constitué de paquets de 4 bits « house »  (code « maison » de A à P) suivis de 4 bits « unit » (code « unité » de 1 à 16) puis de 4 bits commande. Ce qui offre 256 possibilités d’adressage différentes pour chaque module X10.

Chaque signal est envoyé plusieurs fois pour pallier à d’éventuels échecs de transmission.

Les modules X10 sont très simples à programmer et présentent de nombreuses possibilités de modularité.